Blogue de la géomatique du MSP

La carte routière de base du MSP en format WMS-C

Auteur : admin

Thématique des billets de la semaine du 19 avril : Service de cartes de base tuilées (WMS-C)

L’objectif de la carte routière au MSP

Les besoins de notre organisation en matière de carte de base routière (qui sont souvent les mêmes que pour une grande majorité d’organisation publique du Québec) sont très simples.  Nous voulons avoir une carte de base très rapide à afficher, uniforme et mise à jour continuellement, en plus d’être simple à lire pour tous les utilisateurs au sein de notre organisation.  Cette carte devient le cœur de plusieurs produits cartographiques créés pour notre organisation et nos partenaires.

C’est quoi la carte routière ?

La carte routière de base du MSP est un ensemble de 38 couches provenant de base de données multiples, telles que : Adresses Québec, BDTQ, BDTA, BDGA, SDA, toponymes et données mondiales (ex. Digital Chart of the World). Pour répondre à un de nos objectifs de rapidité et de performance, nous avons créer un WMS-C qui répond aux prémisses de base des standards de l’OGC (mais qui reste encore à être officialisé).  Les échelles supportées par le WMS-C vont de 1/600 000 000 à 1/1 000 et peuvent être visualisées dans une application OpenLayers.  Ce service, dont nous sommes très fier, est un monstre de 32 millions de fichiers png en format 8 bits, d’une taille de 130 Gb qui prends environs 35 jours à générer sur 1 serveur à 4 CPU.  Rappelons qu’un WMS-C se compare à une pyramide inversée: plus on agrandit la carte, plus on a d’images pré-générées. Cette carte est disponibles pour être visualisée seulement (il s’agit pas de données brutes).  Cette carte est conforme aux paramètres de la carte Google (projection et couverture), ce qui nous permet aussi de superposer notre carte à celle de Google (carte et satellite). 

Si vous voulez tirer profit (test d’intégration, cartographie web, etc.) de cette carte routière de base du MSP en format WMS-C avec OpenLayers, SVP veuillez nous en informer par courriel avant de l’intégrer dans vos applications : geomsp[a]msp.gouv.qc.ca

Technologies et méthodologie

Les technologies utilisées pour produire la carte est 100% open source et complètement transférables sans coût additionnel à n’importe quelle organisation qui le désire (un billet sur le Serveur autonome géographique ou le SAG  sera publié prochainement).  L’objectif n’était pas d’utiliser des composantes autres que commerciales, mais bien que les projets open source utilisés répondaient mieux à notre besoin.  Nous travaillons d’abord sur les besoins et non pas orienter les besoins au service d’une technologie. De plus, nos choix technologiques sont basés sur un besoin de réplication physique des serveurs à faible coût, car nous devons supporter une architecture distribuée pour des raisons de sécurité et aussi à cause de la nature diversifiée de notre clientèle interne et externe.  Notons également que notre méthodologie d’implantation en silo de nos composantes technologiques nous permettra de migrer à de nouvelles solutions technologiques (ex. normalisées) rapidement et à moindre coût.  Il s’agit là d’un des avantages irréfutables de l’open source.  La figure qui suit montre le fonctionnement de la génération de cette carte routière.

Les technologies utilisées pour produire et utiliser cette carte routière de base sont : PostgreSQL/PostGIS, MapServer, Tilecache (en mode python), OpenLayers, Mapfish et ArcGIS.

Processus de mise à jour

Le processus de mise à jour de la carte routière a été complètement automatisé, soit de l’arrivé des données brutes au MSP jusqu’à la production des tuiles de notre WMS-C.

Les mises à jour des adresses nous sont acheminées à tous les mois par le MRNF et par la suite nous appliquons un traitement qui fusionne les données d’Adresses Québec (MRNF), les données routières (MTQ), le référentiel d’adresse du Directeur générale des élections (DGE) et le fichier de localisation des immeubles du MAMROT, des données d’interpolation d’adresse (MSP) et enfin des données d’historique municipale et d’odonymie (MSP). Ce processus est assez complexe et nous a demandé beaucoup de temps et de discussion avec nos partenaires pour arriver à un résultat très intéressant. Notez que cette fusion de données n’est utilisée que pour faire des recherches d’adresse et de géocodage en lot.

Pour plus d’information ou demander des accès à la carte routière de base WMS-C du MSP, veuillez nous écrire à ce courriel :  geomsp[a]msp.gouv.qc.ca

Si vous voulez tirer profit (test, cartographie, etc.) de la carte routière de base du MSP en format WMS-C, SVP veuillez nous en informer par courriel : geomsp[a]msp.gouv.qc.ca