Blogue de la géomatique du MSP

Le MSP officiellement membre de l'OGC

Auteur : gign02

Depuis ce début juin 2014, le ministère de la Sécurité publique du Québec (MSP) est devenu membre du consortium international pour le développement et la promotion des standards ouverts en géomatique : l’Open Geospatial Consortium (OGC). Le MSP devient le 3e membre du gouvernement du Québec après le Ministère des transports du Québec (MTQ) et le Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) - Direction générale de l’information géographique.

ogc_associate_member

L’OGC a fait ses preuves et de plus en plus d’organisations se joignent à ce regroupement d’acteurs concernés afin de développer et promouvoir des standards ouverts garantissant l’interopérabilité dans le domaine de la géomatique et de l’information géographique. De par l’OGC, il existe maintenant une coopération entre les développeurs, les fournisseurs privés et les utilisateurs pour la progression de ces standards. Ainsi, le MSP adhère à cette philosophie en devenant membre de l’OGC, car nous croyons que nous pourrons contribuer à cette communauté, particulièrement dans les groupes d’intérêts relatifs à la gestion des catastrophes et des mesures d’urgence.

Cette implication, comme membre de l’OGC, est également cohérente avec l’actuelle participation du MSP à des travaux en matière d’interopérabilité au Québec et avec le reste du Canada. Ces travaux s’inscrivent dans la Stratégie d’interopérabilité des communications pour le Canada (SICC) où des priorités pancanadiennes pour améliorer le bilan des organisations en matière d’interopérabilité sont définies.  Dans les priorités en matière de technologies relatives aux données, elles se déclinent au Québec selon l’approche du Système interorganisationel de connaissance de la situation (SICS-Qc). L’approche du SICS-Qc met en premier plan l’utilisation des standards interopérables, dont celles de l’OGC ! L’adhésion du MSP à l’OGC est également cohérente avec la Politique québécoise de sécurité civile où à l’objectif 3.2, il est évoqué de consolider et mettre en réseau les systèmes d’information et de veille stratégique. Enfin, cette démarche du MSP s’inscrit également dans les orientations gouvernementales associées au cadre commun d’interopérabilité mis en ligne par le Conseil du trésor du Québec qui a, au début de l’année 2014, publié une première version de référence et dans laquelle plusieurs standards de l’OGC ont été retenus.

Nous invitons d’autres organisations et partenaires du MSP en géomatique à faire de même pour le bien de la communauté géomatique et de l’interopérabilité !