Blogue de la géomatique du MSP

Les logiciels propriétaires en géomatique au MSP

Auteur : gign02

Depuis quelques années, l’équipe géomatique tire profit des logiciels libres dans ses fonctions de diffusion et de production de données au MSP. Elle le fait parce que les expériences concluantes depuis 2006 ont permis de réaliser de bons coups et bâtir une solide expertise à l’interne. À travers ces cas d’utilisations propres au MSP, l’équipe a pu prendre cette tangente libre pour différentes raisons :

  • Les solutions libres sont devenues très matures en diffusion et adaptées aux standards Web en géomatique (ex. l'intéropérabilité est très importante en sécurité publique)
  • Favorise l'autonomie des ressources humaines et le travail d'équipe
  • Permet d'être appuyé et de partager ses connaissances au sein de la communauté (ex. OSGeo-Québec)
  • Offre un développement par étape et de livraison rapide sans coût excessif
  • Utilisation d'interface « interchangeable »
  • Minimise souvent la dépendance technologique à une seule solution
  • Oriente les solutions en fonction des besoins
  • Capacité de déploiement élevé (OpenSuse - Linux, MapServer, OpenLayers, PostGIS) sans coût de logiciel

Par contre, les logiciels propriétaires en géomatique sont aussi bien intégrés et ont leur place au MSP, au même titre que les logiciels libres. Les logiciels propriétaires répondent souvent à des critères de performance, de convivialité, de simplicité d’usage et à une demande de solutions déjà connues par les utilisateurs, puisqu’ils ont un grand pouvoir d’attraction. Ils répondent donc à des besoins bien ciblés au sein de l’organisation. Notre équipe de géomatique au MSP n’est pas en reste, voici les solutions propriétaires utilisées ainsi que leur raison d’être dans notre organisation :

  • PCI Geomatics pour le traitement ultra-rapide d'image provenant du satellite canadien Radarsat-1 / Radarsat-2 en cas de risque d'inondation (les algorithmes pour générer les cartes de glace ont été développée dans cet environnement) : http://rurl.org/242p
  • FME Safe Software pour le chargement efficace de données multi-sources vers nos base de données Oracle et PostGIS ;
  • Oracle Locator en tant que système de gestion de base de données géospatiales performant, même si l'environnement de production est orienté PostgreSQL/PostGIS ;
  • ArcGIS Desktop (+ extensions) et ArcSDE pour nos clients lourds (ex. aménagement du territoire, planification, analyse spatiale complexe, etc.) qui requiert l'utilisation d'un SIG Bureautique performant déjà connu par les utilisateurs ;
  • Les APIs de Google Maps (carte routière, image satellite, itinéraire non-urgent) comme complément d'information dans nos applications de cartographie telles que le GOLOC.

De plus, comme le nouvel environnement des serveurs de géomatique s’oriente vers Linux OpenSuse et que les postes de travail peuvent être sous Windows ou Linux, la possibilité de passer d’un environnement à un autre sans trop se casser la tête est cruciale. Les différences étant seulement du côté serveur, les utilisateurs n’ont vu aucune différence lors de la migration de certaines composantes géomatique dans Windows (ex. ms4w) vers Linux. Lors d’un prochain billet, l’expérience de la phase de migration de cet environnement de géomatique au MSP sous Windows vers Linux sera détaillée.

Enfin, l’équipe de géomatique démontre une fois de plus que le mariage logiciel libre et propriétaire en géomatique ne sont pas incompatibles, le défi est de tirer le meilleur de ces  deux mondes en fonction des besoins et ressources en place.